Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > ACTUALITÉS > Toute l'actualité > Retour sur le Conseil d’arrondissement du 30/05

Retour sur le Conseil d’arrondissement du 30/05

Sous la présidence du Premier Adjoint du Maire du 9e arrondissement, Alexis Govciyan, la réunion du Conseil d’arrondissement (CA) du 9e s’est tenue en salle du Conseil, lundi 30 mai à 18h30.

Point sécurité

Monsieur Alexis Govciyan, Premier Adjoint au Maire, chargé de la sécurité notamment, a fait un point sur la sécurité au sein du 9e.

Il a été souligné que Monsieur le Préfet de Police de Paris a donné une interview dans le magazine de l’arrondissement, Paris Neuf, où il est revenu sur la sécurité dans le 9e ainsi que sur les nouveaux dispositifs mis en place (groupe spécialisé de terrain, nouvelles caméra de vidéoprotection, etc.).

Il a été précisé que Monsieur le Procureur de la République va présenter un nouveau mode opératoire afin d’aider les mineurs présents sur la voie publique. Ce changement fait notamment suite au vœu adopté en Conseil d’Arrondissement du 9e, le 2 mai dernier.

Il a été noté que très prochainement serait publiée la charte des bonnes pratiques, à destination des salons de massage. Elle fera partie intégrante de la lutte contre le proxénétisme pratiqué par certains établissements.

Enfin, Monsieur le Premier Adjoint a voulu saluer le travail des forces de l’ordre de l’arrondissement. Malgré une situation très difficile, elles assurent toujours pleinement la sécurité des habitants du 9e. Dernièrement encore, elles ont appréhendé un cambrioleur.

Point propreté

Monsieur Sébastien Dulermo, Adjoint au Maire chargé des aménagements de voirie, des espaces verts et de la propreté notamment, a fait un point sur la propreté au sein du 9e.

Il est notamment revenu sur plusieurs opérations qui ont eu lieu (animations canines, nettoyage approfondi dans le secteur du Faubourg Montmartre, etc.). Très prochainement, se tiendra l’opération « Paris, fais-toi belle ! », au square Montholon et dans les rues adjacentes. Monsieur l’Adjoint espère voir de nombreux habitants venir à cet événement, durant lequel une collation sera offerte par le Hard Rock Cafe.

Il a dit s’intéresser à une idée avancée par des habitants de l’arrondissement : mener une opération type « Paris, fais-toi belle ! » avec des enfants de l’arrondissement, afin de la sensibiliser aux questions de propreté.

Délibérations

Le Conseil du 9e arrondissement a délibéré de plusieurs sujets durant cette séance, dont :

  • L’adoption du budget supplémentaire de l’état spécial d’arrondissement pour 2016. Cela correspond aux crédits supplémentaires obtenu par le Mairie du 9e pour l’année à venir.  Globalement, la hausse des crédits se monte à 4%. Toutefois la majeure partie de cette hausse correspond à des reports de dépenses voulus par la Mairie de Paris en 2015.
    Jean-Baptiste de Froment, Conseiller de Paris, a tenu à critiquer les pratiques comptables employées par la Ville de Paris afin de masquer son déficit. Il est aussi noté qu’elle a de plus en plus recours à l’emprunt. Cette gestion vient d’ailleurs d’être épinglée par un rapport de la Cour régionale des Comptes.
  • Une autorisation d’urbanisme afin de changer les fenêtres d’un bâtiment de la Ville de Paris situé dans le 9e.
  • Une subvention à Phonoplanète à hauteur de 10000€, pour soutenir ce lieu de mémoire et de création.
  • Une modification des tarifs applicables aux usagers et avenants aux contrats de délégation de service public pour la gestion des centres d’animation de la Ville de Paris. Cela devrait permettre de transformer la gestion de ces établissements. Toutefois, cette délibération a été rejetée pour protester contre un des points qu’elle induirait : la suppression des cours individuels d’enseignement musical.
  • Une subvention à 9 associations sportives du 9e, dont 8 associations scolaires, pour un montant de 11900€. Madame Adeline Guillemain, Adjointe au Maire, a souligné que les subventions sont en baisse par rapport à 2015, du fait de la décision de la Mairie de Paris de diminuer les subventions aux associations les mieux gérées (celles disposant d’une trésorerie disponible).
  • Une subvention à 3 associations sportives du 9e, pour un montant de 90000€. De la même manière, par décision de la Mairie de Paris, ces subventions sont en baisse de 22000€ par rapport à 2015, et ce sans que la Ville de Paris ait accepté d’en discuter.
  • Une subvention à la Fédération française des Dentelles et Broderies, qui a son siège dans le 9e, pour un montant de 4000€.
  • Une subvention à l’UNAF, association du 9e qui accompagne les séparations familiales et met en place un service de médiation familiale.
  • Une subvention à l’Association pour le Développement de la Pré-Scolarisation, pour un montant de 165650€. Cette association gère la halte-garderie Atelier Berlioz dans le 9e.
  • Une autorisation octroyée à Madame la Maire de Paris afin de signer une convention de travaux, au nom de la crèche de la rue des Martyrs, avec la copropriété du 34 rue des Martyrs.
  • Une subvention, sur fonds du Maire, à 5 associations du 9e, pour un montant de 5600€.

Vœu

Un vœu a été adopté lors de ce Conseil d’arrondissement :

Demande de maintien des cours individuels de musique dans les centres d’animation de Paris. L’exécutif municipal du 9e regrette sincèrement que la Mairie de Paris persiste dans sa volonté de supprimer les cours individuels d’enseignement musical dans les centres d’animation de Paris. Cette décision ne se fait pas dans l’intérêt des élèves. Une bonne pratique musicale nécessite des cours individuels. Si les cours collectifs peuvent avoir leur utilité, ils doivent compléter, et non pas remplacer, les cours individuels. Afin d’accueillir plus d’élèves, la Mairie de Paris choisit de sacrifier la qualité de l’enseignement, au détriment des enfants qui ne pourront pas se payer de cours privés ou qui n’auront pas la chance de jouir d’une place en conservatoire. Si la volonté d’offrir des cours musicaux à plus de jeunes est louable, il est inacceptable que cela passe par des cours au rabais. Cela doit se faire par une politique ambitieuse : ouverture de nouvelles places et recrutement de nouveaux professeurs.



 
 
 

Toute l'actualité

 
-->